Loto-Québec administre l’ensemble des activités liées aux jeux d’argent et de hasard dans la province du Québec.
D’une main de maître, leur appétit est presque sans limite, sauf sur Internet.
 
La direction du groupe, on le comprend, aimerait aussi pouvoir dominer les offres de jeux d’argent sur la toile (paris sportifs, poker, machines à sous et jeux de table), mais la Loi ne leur permet pas d’aller jusqu’à ce point, la liberté des internautes de pouvoir choisir là où ils veulent jouer restant du domaine privé.
L’objectif de Loto-Québec qui était de faire bloquer les sites de jeux d’argent qui leur font concurrence n’est pas du goût de tout le monde, et les lois fédérales canadiennes ne permettent pas de telles pratiques, heureusement…
&nbsp:
En 2015, la Loi 74 est entrée en vigueur au Québec, sur l’initiative de Loto-Québec et des acteurs politiques en faveur de cette initiative.
Cette loi devait permettre à la direction de Loto-Québec de dresser une liste des sites de jeux d’argent qu’ils considéraient illégaux pour ensuite demander aux fournisseurs d’accès Internet de les bloquer, empêchant ainsi aux utilisateurs résidant au Québec de pouvoir se rendre sur ces sites pourtant reconnus et sérieux.
Un bras de fer a lieu depuis déjà plus de deux ans entre Loto-Québec et la cour suprême de justice du Canada, et l’association canadienne des télécommunications sans fil annonce en plus qu’elle mettra tout en oeuvre pour empêcher Loto-Québec de faire bloquer des sites web, ce qui serait une atteinte aux libertés de chacun.
 
Dans les grandes lignes, le simple fait de faire bloquer des sites web tels que PokerStars, Casino.com ou Bwin serait un non-sens, ce serait comme faire bloquer des sites web qui ne répondent pas aux intérêts économiques du Canada dans de nombreux domaines (imaginez que la Cour Suprême demande de faire bloquer le site Amazon.com parce qu’il fait concurrence aux entreprises canadiennes!).
 
Loto-Québec, le géant physique des jeux d’argent de la province garde le contrôle sur son territoire physique, par contre le web reste un espace où la liberté de chacun reste préservée. Les joueurs et parieurs pourront toujours à leur guise choisir sur quel site de casino, de paris ou de poker ils souhaitent tenter leur chance, ce qui par contre n’est pas le cas lorsqu’il s’agit de se rendre das une salle de jeu, ces lieux étant sous la tutelle de Loto-Québec.
 
Le Casino de Montréal - Propriété de Loto-Québec
Le Casino de Montréal est le casino le plus emblématique du Québec. Propriété de Loto-Québec, il est situé sur l’île Notre-Dame, dans les anciens pavillons de la France et du Québec durant l’exposition universelle de 1967. Entièrement rénové de 2009 à 2013, ce bâtiment est l’une des oeuvres architecturales les plus emblématiques de la province québécoise. Dédié aux jeux de casino et de poker, le complexe est aussi doté de restaurants et de salles de spectacle.
 
Les salles de jeu comptabilise plus de 150 tables de black jack, roulette, craps et baccarat, 5000 machines à sous et jeux électroniques ainsi que l’un des plus grands jeux de Keno d’Amérique du Nord.
 
Loto-Québec a de quoi séduire ses clients sur son territoire, et aussi sur le web avec leur plateforme de jeu Espacejeux.com, ce qui leur laisse une grande part de marché à leur avantage.
 
Pour ce qui est des offres les plus attractives sur des machines à sous en ligne et des jeux de table, la liste des meilleurs casinos en ligne affichée sur la page de Casino en Ligne Québec de ce site a de quoi attirer les joueurs à la recherche de gros jackpots à gagner, et cela en toute légalité et sécurité, ces casinos en ligne étant détenteurs de licences d’exploitation reconnues par le gouvernement canadien.